CrossFit Nutrition, les choses à savoir

 

Tout le monde s’accorde à dire que notre alimentation représente 80% des efforts à produire pour atteindre nos objectifs fitness. Les athlètes CrossFit ne font pas exception à la règle, au contraire. Le régime d’entrainement CrossFit demande des efforts particuliers qui doivent être soutenus par une alimentation adaptée.

 

On trouve tout et n’importe quoi sur le Web de nos jours au sujet d’une alimentation adaptée à l’entrainement et au fitness. Même si quelques règles de bases sont importantes à savoir et s’appliquent à la majeure partie de la population, chacun est différent et seul un suivi et un coaching personnalisés vous aideront à atteindre vos objectifs à 100%.

 

Ceci en tête, nous allons passer en revue les choses à savoir pour adapter votre alimentation à vos objectifs.

CrossFit Nutrition

1- Qualité VS Quantité

 

La distinction est importante : la qualité DOIT être de mise pour tous, alors que la quantité est fonction de vos objectifs.

Si un athlète CrossFit moyen doit consommer entre 2500 et 2800 calories en moyenne, chacun aura des besoins différents en fonction du volume et de la fréquence de leur entraînement. L’ajustement de votre apport calorique peut être difficile à évaluer par vous-même au début de votre pratique : n’hésitez pas à demander des conseils à un spécialiste, et surtout écoutez votre corps et adaptez en fonction de votre ressenti au niveau de vos performances et niveaux de fatigue.

 

En revanche, chacun se doit d’être extrêmement vigilant quant à la qualité de son alimentation (même les non-athlètes, d’ailleurs). Un bon équilibre de vos macronutriments (glucides, protéines, lipides) est essentiel à votre performance.

 

Consommez trop peu de glucides et vos performances en souffriront. Consommez trop de glucides et votre prise de poids se trouvera rapidement hors de contrôle. Trop peu de protéines, et vous ne prendrez pas de muscle.

Même les lipides sont importants ! Ils aident grandement à la récupération étant donné leur rôle crucial dans la régulation hormonale, la régénération cellulaire et le bon fonctionnement du système nerveux central.

 

Une règle simple et passe partout est de répartir votre alimentation comme suit : 55% de glucides, 25% de protéines, et 20% de lipides. Gardez toutefois à l’esprit que cette règle n’est pas une règle d’or et que seul un suivi adapté à vos besoins vous permettra de définir vos critères d’alimention idéaux.

 

2- Les détails comptent !

 

Ensuite, n’oubliez jamais les petits détails. Restez hydratés tout au long de la journée et même en prêtant attention à vos apports “macro” (glucides, protéines, lipides), gardez un œil sur vos apports “micro” (vitamines, minéraux, etc.…)

En effet, une alimentation trop peu variée peut entraîner des pertes de performance. Un manque de fer, par exemple, peut être rapidement fatal à l’athlète CrossFit. L’intensité des entraînements requiert en effet que l’apport en oxygène soit optimal, et un déficit en fer peut nuire à ce dernier.

Faites également attention à l’acidité de vos aliments, étant donné qu’une alimentation trop acide peut empêcher une bonne récupération ou favoriser l’apparition de crampes et courbatures.

 

Encore une fois, les ajustements à effectuer peuvent être difficiles à évaluer par vous même, alors n’hésitez pas à demander conseil à un coach.

 

3- Patience et régularité

 

Beaucoup de gens font l’erreur de croire qu’opérer des changements dans ses habitudes nutritionnelles est quelque chose de simple et rapide, qu’il suffit de tourner un bouton sur “ON” et que leurs habitudes nutritionnelles changeront comme par magie.

Si j’ai bien observé une facteur primordial chez tous les athlètes qui cherchent, comme vous, à perdre de la masse graisseuse ou gagner en masse musculaire, c’est la rigueur.

Les athlètes qui atteignent leur objectif sont ceux qui arrivent à effectuer les changements dans leur alimentation de façon pérenne, sur le long terme.

 

Pour cela, il faut comprendre qu’il s’agit surtout de prendre de nouvelles habitudes, de changer son hygiène de vie. Aucun changement brutal et bref n’a jamais déclenché de changements durables chez quiconque.

4- Hygiène de vie et récupération

 

Nous avons parlé de l’hygiène de vie plus haut, et ce point est crucial. Même avec une alimentation parfaite et un programme d’entraînement digne des meilleurs, maintenir une bonne hygiène de vie est la clé de voute de l’édifice. Peu importe les autres facteurs, si vous ne prenez pas soin de votre corps en le laissant récupérer, en dormant suffisamment, vous ne tiendrez pas sur le long terme, et votre métabolisme en pâtira, annulant ainsi tous vos efforts nutritionnels et sportifs.

 

-En Bref-

 

Gardez à l’esprit que votre alimentation est presque plus importante que votre entraînement. Une symbiose entre entraînement, alimentation, et hygiène de vie est le facteur clé de la réussite pour tout athlète. Si vous devez retenir seulement trois choses pour prendre les bonnes décisions quant à votre nutrition, retenez ceci :

– Soyez patients et faites preuve de rigueur

– Ne jamais oublier d’écouter son corps

Demandez l’avis d’un expert ou d’un coach